Avertir le modérateur

25/01/2009

Paroles mythiques

C'est parti: le recensement des phrases d'anthologie du rap français est lancé. Vous savez ce sont ces petites phrases qui restent en mémoire et qui ressortent naturellement dans une conversation ou à l'évocation d'un mot. A vos écouteurs et stylos, j'attends vos idées. Le classement alphabétique par auteur sera agrémenté chaque semaine de vos propositions.


Akhenaton

"Le rap est né dans des caves et pas dans des boîtes, vu?" (La Face B, Métèque et mat)

" On est les seuls à croire au Père Noël jusqu'à 30 ans, vieux " (Manifeste)

" Ma contrée était de sable, mes sujets des ombres inombrables où l'amitié était le ciment, le jeu, le piment ; l'amour l'agrément, la joie, l'aliment. Nous vivions tous dans nos rêves et nos passions mais la vie d'adulte a déclenché un processus d'élimination. [...] Où sont passés les rois, les reines qui naguère fabriquairent des cendriers pour la fête des pères? Pourquoi ai-je perdu le sourire, avec un air si triste pour mes amis qui se sont trompés de pistes?" (Au fin fond d'une contrée)

" J'aurais pu parler d'amour sur la face A mais cette face-là ne m'intéresse pas. Je suis de l'autre côté de la force, de l'autre côté du risque, de l'autre côté du disque. La partie émergée d'une puissance occulte. Je demande à ce pays, la dignité pour mon culte. Et tôt ou tard, ils seront bouche bée, confondus d'avoir ignoré le pouvoir de la face B." (La Face B)

Ärsenik

"Et on est comme fou dans ce monde sous morphine où les fées tapinent et où les anges se morfondent." (Regarde le monde, Quelque chose a survécu)

Assassin

"C'est pas sûr qu'on se réincarne, donc je dois profiter de ma vie. J'calcule ni le chômage, ni les élus, ni le RMI. La survie s'passe au quotidien et chaque minute que j'vis est une minute que j'apprécie. Peu de gens vont comprendre, pourtant beaucoup sont concernés. Beaucoup ont les yeux cernés. La fumée rougit la vision des jeunes frères énervés, égarés. Faut s'accrocher, j'le sais, toi-même tu sais." (Sérieux dans nos affaires)

"Faut de l'info car on veut tous réussir. Mais réussir, pour la plupart, c'est bâtir son empire. Donc on s'marche dessus en se revendiquant d'la rue. Donc on s'tire dessus et notre jeunesse est perdue." (Touche d'espoir)

"Aucun baggy, aucun costume ne peut contrer la rime sensée." (Touche d'espoir)

"Au fond de mon coeur, j'recherche la vérité. Vu qu'à mes côtés, très peu de fois j'l'ai touchée. Au fond de mon coeur apparaissent les gens qu'j'aime, ceux pour qui j'existe, les gens qu'j'aime. Au fond de mon coeur, j'me rends compte que j'suis nature et j'veux toujours qu'on sauve la planète même si ça paraît immature. Des refrains comme ça, y en a très peu dans le hip hop mais au fond de mon coeur, je sais que c'est l'antidote." (Au fond de mon coeur)

"C'est une voix de plus qui s'envole. Le décor est planté et les barreaux sont des symboles. Donc je slalome, salut, salam alekoum, shalom. Respecte la différence et grave-le sur ton album. La zoo ne vaut pas de l'eau mais le flow des mots des nouveaux héros issus des ghettos. L'écho des propos crée chez les frérots des réactions diverses selon les idéaux, développés dans le nouvel argot des nouveaux Rimbaud qui prennent la plume dans les caves, oh oh. Bienvenue à Paris." (Paris Zoo)

"La musique unifie les esprits qui ne sont pas encore trop pourris." (Undaground Connexion)

"Le micro est une arme et l'esprit est une fable." (Undaground Connexion)

EAST

"La vie est un film où tout le monde a un rôle à jouer. Le problème, c'est qu'il y a trop de séries B, trop de seconds rôles croûlant sous le poids du premier, trop de modèles sur lesquels ils vont calquer de leur démarche jusqu'à leur manière d'être." (L'Enfer, L'Ecole du Micro d'Argent)

Fabe

"J'vais pas t'en faire un roman photo. C'est tellement bas qu'pour en parler, faudrait qu'j'me fasse mal au dos." (Des durs, des boss, des dombis, Le Fond et la Forme)

"Qu'est-ce tu veux qu'je fasse face à ces panneaux qui sont tellement sales qu'ils me font penser à Brigitte Bardot. Qu'est-ce qu'y a, t'es choqué quand j'dis ça? Ne bouge pas, j'ai pas fini. Tu veux mon nom, c'est Befa!" (11'30 contre les lois racistes)

"Si on peignait les cons en vert, les commissariat seraient des prairies"

"Si Jean-Marie courait aussi vite que j'l'emmerde, il serait tellement loin.

MC Solaar

"La présence d'un passé omniprésent n'est pas passé" (Obsolète, Prose Combat)

"Je prends de l'avance en prenant du recul, car prendre du recul, c'est prendre de l'élan" (Le bien, le mal feat. guru)

"Les militaires ont tout dans la gachette, rien dans la tête" (freestyle d'1 jeune rapper sur l'album "qui seme le vent..." )

"L'antimode est à la mode, moi je démode la mode, cette cloche était la mode mais son esprit fort moche, c'était l'un des dix indices au delà de la plastique du corps qui m'a fait dire pause, faut qu'jme repose : temps mort" (Temps mort)

"Un conquistador est un con qui s'adore, sa seule devise est d'acquérir de l'or, la conclusion que je donne à cette analyse, est que leur seule devise reste la devise" (Devise)

"L'handicapé a happé l'handicap et ses capacités lui ont fait franchir le cap" (Dévotion)

"L'esprit de 68 aujourd'hui se dissipe, on jette l'éponge tandis qu'ils lançaient des pavés, la chanson engagé laisse place à la variété, la dialectique new age prend de l'essor, flou artistique, jordy disque d'or, l'industrie du disque dort d'un profond sommeil" (A 10 de mes disciples)

"Science sans conscience égale science de l'inconscience, elle se fout du progrès, mais souhaite la progression, de tout les processus qui mènent à l'élimination" (La concubine de l'hémoglobine)

"Un homme en blouse blanche fabrique de la poudre blanche, et dans l'ombre le cauchemar commence, le cinq cent one blame l'infame dealer de came dont le siège social se trouve sur le macadam" (Devise)

"A-t-on le droit de falsifier quand on est assermenté
Et ensuite demander que l'uniforme soit respecté
Ils portent des casquettes, comme les mecs qu'ils arrêtent
Mettent des coups de pression, comme les mecs qu'ils arrêtent
Mentent et sont armés, comme les mecs qu'ils arrêtent
Et volent au-dessus des lois, comme les mecs qu'ils arrêtent"
(Souvenirs)

"Qui vole un oeuf, vole un boeuf, qui viole une meuf, se fait serrer par les keufs alors, un seul conseil, suivre le bon rail, pour ne pas faire parti des gens que l'on appelle racaille" (L'histoire de l'art)

Oxmo Puccino

"Fiston, tu pisses moins loin que la distance entre le P et le O, de Puccino"

"Enfoiré, tu croyais qu't'allais me tuer? Mais tu es fou ou quoi? Autant évacuer la Chine en une nuit!" (Pucc'fiction, L432)

"Les gens cachent une flûte sous leurs apparences, en jouent quand il fait beau, se font entendre les jours de chance" (Sans abris)

"Tu croyais que j'allais sortir du ring au premier KO. Je reviens te tuer sapé en arbitre, je délivre un titre pour suicidaire averti. Carabine à air déprimé cherche tempe libre. Passe la Greenpeace, assez pour dix cendriers vides. Mes songes en profondeur sans escale ni scaphandrier. Gris dans ma ville il fait tout le temps, à cause des pots d'échappement. La musique est ma porte d'échappement, chaque note m'apporte un rythme cardiaque. Suffit que le beat reparte pour que mon mic batte." (J'ai mal au mic)

"Mes sujets sont plus grave qu'une basse. La musique les élèvent, mes lèvres célèbrent celle qui n'est qu'une longue trêve de plaisanterie. La vie est courte et cette salope est unique, ironique ? Son mérite: d'être vécue." (J'ai mal au mic)

"J'aurai pu être plus commercial qu'un bouquet de roses si St Valentin m'avait pas volé toutes mes proses." (Le Cactus de Sibérie)

"Mon flow réconforte ceux dont les pics poussent vers l'interieur." (Le Cactus de Sibérie)

Le Rat Luciano

"Un joint pas fait pour cent personnes mais pour mes poumons" (Le Mégotrip, Chroniques de mars)

Rohff

"Je préfère mourir debout que vivre à genoux." (Génération sacrifiée, Le Code de l'Honneur)

Shurik'n

"Courir pas pour fuir, courir pour ne plus subir. Courir pour s'en sortir avec fierté. La fierté dernier rempart, le carburant, l'or noir." (Si j'avais su)

" J'rigolerai quand la vie sera une pub pour la Ricoré" (Pas même un sourire, avec NAP)

" Ici les gens pas comme les autres, on les hait depuis l'éternité" (Où je vis)

" Ne pas regarder les infos, content, en me disant "Ya pire que moi, moi, j'ai toujours une chance au Loto" " (Rêves)

" M'pince pas, j'veux pas m'éveiller. Laisse moi dormir. Chez moi, la réalité nous fait subir le pire " (Rêves)

" La cécité est une nécessité pour insister, avancer. Ici, ya pas d'Moïse, la merde va pas s'écarter. " (Rêves)

" Ils parlent de délinquance, je parle de pauvres mecs perdus pour qui de toute chose l'opulence est l'essence. Un tuyau, une bonne cage thoracique, quelques litres, on joue à l'homme qui tombe à pic pour briser le cycle. Les cascades sont pas doublées, dérapages incontrôlés. Dur d'effacer les fautes passées, les ressasser, c'est insensé, mais c'est le seul moyen d'exister. Une ligne, un tracé. Qui dit que tu vis, on ne sait jamais. T'es sûr de rien ici." (Sûr de rien)

" L'abstraction du moi, c'est dur à la fin du mois " (Sûr de rien)

" Pas moyen de mettre la poisse à genoux, laisser la trace d'un passage éphémère. Dire qu'on a vécu, ne pas finir comme une chanson qui meurt parce qu'on ne la chante plus. C'est le Graal que chacun poursuit sans répit, souvent pendant plus d'une vie " (Sûr de rien)

"Je donne ma vision des choses, pas roses. Ose écouter qui veut. La prose est parfois morose. Qu'est-ce que j'y peux? Mon âme déclame ce que voient mes yeux. C'est ce que j'aime faire, c'est ce que j'aime écrire, ce que j'aime entendre.Des textes vrais, sur des faits qui donnent envie de rendre. [...]  Il fallait pas nous chercher. Fallait pas croire qu'on allait rester là, les bras croisés, à boire un thé quand la haine dure comme l'amitié. [...] Et si on le dit pas nous, qui va le dire? Et si on l'écrit pas, qui va le lire? Qui va s'en souvenir? Le pire, c'est qu'on n'est pas sûr que ça serve. Trahir filerait la gerbe. Fuir n'existe pas. [...] La fierté du Hip Hop sera pas la honte du pays. Je le dis en vrai, mais je croise les doigts, les mains aussi. Je prie pour la première fois que la catin d'aujourd'hui redevienne princesse d'autrefois. (Manifeste)

"Et si ya aucune chance de s'en tirer, tant mieux. Pas de regrets, pas de reflet brisé dans le miroir de l'âme libre." (Celle qui a dit non)

Soprano

" Je suis né à cette époque, où la dalle devrait être un crime contre l'humanité // les mentalités sont en manque de fertilité// où la paix est avortée alors que la colombe crame // sur la flamme de la statue de la liberté// où la jeunesse est un drame, qui s'instruit d'une politique ridée et émissions télés en pleine puberté"
(...)
" Là où pour du shit, tu vas au trou, pendant qu'au jardin d'enfants les flèches de Cupidon, sont tirées par Dutroux// là où des batards confondent berceau et tombe // là où le sang du sol est beaucoup plus cher que celui d'un môme // là où on t"enferme pour tes idées // où des vieux ne tiennent plus l'été// où des mères ne connaissent toujours pas le bonheur d'allaiter" (Le Monde est Stone, Enfants de la Lune)

X-Men

" Mon rap choque comme une nonne qui fume le crack à Vincennes, tatouée, sapée très sex, bafouée pour 20 cents. Un défilé de cinq Benz avec rien que des noirs ou un nain homo qui danse le pogo avec dix skins. Gaz comme un bec bunzen, moi c'est breakdance boogie. Les tiens font mesquines. Je représente les miens comme Denzel.Ex rookie, frère digne, jamais plein de zèle. Et sur mon polo, des impacts de balles forment mon logo. Les autres font rire comme Bozo le clown, se comportent comme au zoo. Je suis une félonie anti Viking, je crée des colonies black Napoléon, homme caméléon. On pille le pays comme Mesrine. On envahit Virgin, les villas et les villes, les piscines." (Retour aux pyramides)

Commentaires

Soprano "le monde est stone"

" je suis né à cette époque, où la dalle devrait être un crime contre l'humanité // les mentalités sont en manque de fertilité// où la paix est avortée alors que la colombe crame // sur la flamme de la statue de la liberté// où la jeunesse est un drame, qui s'instruit d'une politique ridée et émissions télés en pleine puberté"
(...)
" Là où pour du shit, tu vas au trou, pendant qu'au jardin d'enfants les flèches de Cupidon, sont tirées par Dutroux// là où des batards confondent berceau et tombe // là où le sang du sol est beaucoup plus cher que celui d'un môme // là où on t"enferme pour tes idées // où des vieux ne tiennent plus l'été// où des mères ne connaissent toujours pas le bonheur d'allaiter"

Écrit par : KmYe | 26/01/2009

Et on est comme fou dans ce monde sous morphine où les fées tapinent et où les anges se morfondent. Arsenik, regardes le monde

Écrit par : Thomas | 27/01/2009

"La présence d'un passé omniprésent n'est pas passé" Solaar
(Obsolète, Prose Combat)

Écrit par : Senjo | 30/01/2009

"La présence d'un passé omniprésent n'est pas passé" Solaar.
(Obsolète, Prose Combat)

Écrit par : Senjo | 30/01/2009

"si on peignait les cons en vert, les commissariat seraient des prairies" (fabe)

Écrit par : pila | 08/02/2009

"je suis une entité, pas d'indentité, lache des bombes sonores en quantité, pour m'arrêter faudrait un commando d'anti-terrorriste lyrico ..."
(20syl d'hocus pocus - sals plans )

Écrit par : 6mon | 25/02/2009

yep,

en tant que grand fan de solaar, jme dois de rajouter quelques pépites !!

"je prend de l'avance en prenant du recul, car prendre du recul, c'est prendre de l'élan" (solaar - le bien, le mal feat. guru)

"les militaires ont tout dans la gachette, rien dans la tête" (freestyle d'1 jeune rapper sur l'album "qui seme le vent..." )

"l'antimode est à la mode, moi je démode la mode, cette cloche était la mode mais son esprit fort moche, c'était l'un des dix indices au delà de la plastique du corps qui m'a fait dire pause, faut qu'jme repose : temps mort"
(solaar - temp mort)

"un conquistador est un con qui s'adore, sa seule devise est d'acquérir de l'or, la conclusion que je donne à cette analyse, est que leur seule devise reste la devise" (solaar - devise)

"l'handicapé a happé l'handicap et ses capacités lui ont fait franchir le cap"
(solaar - dévotion)

"l'esprit de 68 aujourd'hui se dissipe, on jette l'éponge tandis qu'ils lançaient des pavés, la chanson engagé laisse place à la variété, la dialectique new age prend de l'essor, flou artistique, jordy disque d'or, l'industrie du disque dort d'un profond sommeil"
(solaar - à 10 de mes disciples)

"Science sans conscience égale science de l'inconscience, elle se fout du progrès, mais souhaite la progression, de tout les processus qui mènent à l'élimination"
(solaar - la concubine de l'hémoglobine)

"un homme en blouse blanche fabrique de la poudre blanche, et dans l'ombre le cauchemar commence, le cinq cent one blame l'infame dealer de came dont le siège social se trouve sur le macadam"
(solaar - devise)

"A-t-on le droit de falsifier quand on est assermenté
Et ensuite demander que l'uniforme soit respecté
Ils portent des casquettes, comme les mecs qu'ils arrêtent
Mettent des coups de pression, comme les mecs qu'ils arrêtent
Mentent et sont armés, comme les mecs qu'ils arrêtent
Et volent au-dessus des lois, comme les mecs qu'ils arrêtent"
(solaar - souvenirs)

"qui vole un oeuf, vole un boeuf, qui viole une meuf, se fait serrer par les keufs alors, un seul conseil, suivre le bon rail, pour ne pas faire parti des gens que l'on appelle racaille"
(solaar - l'histoire de l'art)

Écrit par : 6mon | 25/02/2009

""les militaires ont tout dans la gachette, rien dans la tête" (freestyle d'1 jeune rapper sur l'album "qui seme le vent..." ) - 6mon-"

c'est Kery James à ses débuts qui pose aux cotés de Daddy Mory entre autres, sur le morceau "Ragga Jam"

@+

Écrit par : Senjo | 10/03/2009

merci pr l'info senjo !!
j'avais déjà entendu parlé que kerry james avait été repéré par solaar, mais j'étais pas au courant que c'était lui qui était sur ce morceau!!

Écrit par : 6mon | 12/03/2009

"Les militaires ont tous dans la gachette rien dans la tete"

Bah le jeune rappeur qui pose ca dans Ragga Jam c'est Kery B qui deviendra plus tard Kery James !!!

Écrit par : amizzle | 08/05/2009

Bon, j'apporte ma modeste contribution

qui t'as dit princesse qu'cétait facile de m'aimer ? Le temps guérrit les blessures alors tu vas m'pardonner alpha 5.20-Le mal qu'on a fait

Jme passe d'une femme la passion fane comme une rose. rohff-regrette

Le monde m'a pourrit la vue... pour sa jregarde de travers rohff-regrette


Et je confirme que le jeune rapeur c'est le GRAND !! kerry James !! qui sortira la célébre phrase "Je ne veux pas aller au service millitaire pour eux je ne veux pas faire la guerre, pour un morceau de terre..."

Écrit par : Inov | 03/03/2010

le macaque me sort son magnun,ne blague pas, me nomme le mac-mort, me braque et ne me manque pas. oxmo puccino

Écrit par : flow | 28/06/2010

le macaque me sort son magnun,ne blague pas, me nomme le mac-mort, me braque et ne me manque pas. oxmo puccino

Écrit par : flow | 28/06/2010

"Chacun son couteau,mieux vaut etre le bouché que la volaille. C'est con mais de nos jours tout le monde veux joué la racaille."

Écrit par : cox' | 01/09/2010

"J'marque la technique, j'évite le non-sens comme un virus : superstar dans l'guetto"
Atmosphère suspecte (DON CHOA FEAT LE RAT LUCIANO & LINO)

Écrit par : Ced | 29/04/2011

jsuis née poussière et je repartirais poussière, le soleil se lève en même temps que la misère frére. t'est parti, t'etais la devant moi a me parlé de arabi tu venais de te faire la ere-pri... (ROHFF-Regrété)

Écrit par : aminosky | 18/09/2011

Qui veut gouté la foudre, veut en découdre petite allumete te frotte pas a un baril de poudre. rien a foutre que je plus a perde, n'essaye pas convaincre une mouche de se passé d'une grosse merde ! Aie aie aie !!!! (ROHFF- Seul contre tous)

Écrit par : aminosky | 18/09/2011

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu